A son image

Par le biais de trois expériences filmiques, « A son image » traite de notre rapport à la vie et à la mort.

 

A la fois, le projet interroge les pulsions de vie, il rejoue les différents stades du deuil et rend inéluctable l’acceptation de la mort.

Les 3 films :

> Une personne se plâtre l’intérieur et l’extérieur pour s’ancrer dans la vie.

> Lors de sa procession funéraire, ses proches vivent les différentes étapes du deuil sous son regard surpris.

> Une femme à tête de cerf chante l’amour, chante la mort. Elle pleure et avec elle le monde pleure, et tourne sous le poids de ses propres larmes. Indéfiniment.

Est-il inévitable de sacraliser le point de basculement entre vie et mort ?